Pourquoi mon e-mail se retrouve-t-il dans le dossier des spams ? Comment améliorer la délivrabilité de l’e-mail ?

Qu’importent le service de messagerie électronique et l’ensemble de contacts, vous aurez toujours des e-mails qui se retrouveront dans le dossier des spams. Chaque FAI destinataire utilise des techniques de filtrage du spam différentes et certains d’entre eux font preuve d’imprévisibilité et de créativité dans la lutte contre le spam. Vous verrez donc sans doute certains de vos e-mails être filtrés à un moment donné, lors de l’envoi de campagnes. 

La bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas quelque chose que vous devez redouter ou dont vous devez vous inquiéter. En suivant quelques concepts assez simples, vous pourrez réduire considérablement les risques de filtrage de vos e-mails.

Ce que vous pouvez faire pour améliorer la délivrabilité de vos e-mails :

  1. Supprimez les contacts inactifs
    Si vos communications par e-mails sont souhaitées, les principaux FAI les délivreront. Si vous envoyez à de nombreux contacts inactifs qui n’ouvrent pas vos e-mails, les FAI considéreront vos e-mails comme « indésirables » et les placeront dans le dossier des spams. Il est très important de retirer régulièrement les abonnés inactifs de votre liste ou de les déplacer dans des segments auxquels sont moins souvent envoyées des communications. Nous avons plusieurs formules d’automatisation pour vous aider. Notre outil de gestion des engagements permet également de retirer très facilement de votre liste les personnes qui n’ont pas ouvert vos e-mails depuis longtemps. En règle générale, vous ne devez envoyer des e-mails qu’à des contacts qui en ont ouvert au cours des 12-24 derniers mois que si vous souhaitez obtenir une délivrabilité impeccable. Dans le même ordre d’idées, assurez-vous de trouver constamment des moyens d’ajouter de nouveaux abonnés à votre liste afin de contrebalancer la perte naturelle d’abonnés de la liste. Plus vos données sont anciennes, plus elles sont difficiles à délivrer.

  2. Ayez pour objectif de proposer un contenu de qualité et intéressant
    Si votre contenu est intéressant et utile, vos contacts ouvriront vos e-mails, qui seront par la suite envoyés dans la boîte de réception. Assurez-vous que vous envoyez le contenu pour lequel vos abonnés se sont inscrits et que celui-ci reste à jour et intéressant. Si vous envoyez régulièrement des offres purement promotionnelles et difficiles à vendre, vous verrez les taux de lecture baisser et la délivrabilité diminuer.

  3. Revoyez votre processus d’inscription et pensez comme un abonné
    Que s’attendaient à recevoir vos contacts lors de leur inscription ? Si vous envoyez un contenu qu’ils ne s’attendent pas à recevoir, ils ne le liront pas et le marqueront comme spam. Pensez au langage que vous utilisez dans votre formulaire d’inscription et assurez-vous que les personnes qui choisissent de souscrire sont clairement désignées. Veillez également à ce que la conception de votre e-mail soit cohérente. Ne changez pas trop souvent votre logo ou votre modèle, car cela pourrait semer la confusion chez les destinataires et entraîner des plaintes pour spam.

  4. Envoyez des e-mails plus ciblés, déclenchés et personnalisés, par opposition aux campagnes par lots et en masse
    Il est beaucoup plus probable que de gros lots d’e-mails soient identifiés comme du spam, tandis que les messages automatisés ponctuels seront presque toujours délivrés et garderont vos contacts engagés et enthousiastes. Il est primordial que vous ayez un message de bienvenue pour accueillir vos abonnés après leur inscription. Dans la mesure du possible, privilégiez toujours des messages en plus petit nombre, mais personnalisés.

  5. Fréquence d’envoi
    Si vous avez une liste plus longue, il est important de trouver la fréquence d’envoi optimale. Si vous envoyez trop souvent, vos abonnés se sentiront harcelés et pourraient se désinscrire ou marquer votre e-mail comme spam. Si, au contraire, vous envoyez trop rarement, vous ne parviendrez pas à marquer positivement les esprits. En règle générale, vous souhaitez contacter vos abonnés plusieurs fois par semaine, mais cela dépend de la relation que vous avez avec eux.

  6. Faites attention au test du filtre anti-spam avant d’envoyer
    Il s’agit d’une option sur l’étape de récapitulatif de Créer une campagne. Il vous signale les éventuels problèmes majeurs qu’il repère dans votre e-mail et qui pourraient affecter la délivrabilité.

  7. N’envoyez pas d’image ou de graphique seul
    L’envoi d’un e-mail comportant uniquement un graphique est un moyen certain de rencontrer des problèmes de livraison. Vous devez prendre le temps de concevoir un e-mail avec du texte et des graphiques, et non pas seulement une image. En revanche, il n’est pas non plus nécessairement préférable d’envoyer des e-mails composés de texte uniquement. La règle générale est d’avoir un mélange équilibré d’images et de texte.

  8. N’utilisez pas une adresse e-mail gratuite comme adresse expéditeur
    Au lieu d’utiliser votre adresse e-mail gratuite/personnelle telle que @yahoo.com ou @gmail.com, vous devriez utiliser une adresse e-mail propre à l’entreprise ou à l’organisation pour laquelle vous envoyez un e-mail.

  9. Faites attention aux liens contenus dans votre e-mail
    Les filtres anti-spam vérifient les URL vers lesquelles redirigent vos liens. S’ils redirigent vers des domaines dont la réputation est mauvaise, vous serez pénalisé.

  10. N’ayez pas recours à des services de réduction d’URL comme bit.ly
    Vos liens doivent être des liens complets vers l’URL réelle. Les services de réduction d’URL comme bit.ly sont très utilisés par les spammeurs. Vous pouvez également être pénalisé si vous utilisez un lien externe comme http://mapage.com/promo qui renvoie à une autre page comme http://mapage.com/offre-1. Pour le texte du lien externe, il est préférable d’utiliser « cliquez ici » ou un bouton.

  11. Envoyez en utilisant les mêmes nom et adresse e-mail expéditeur à chaque fois
    Nous vous suggérons de ne pas changer trop souvent vos informations expéditeur. Garder une certaine cohérence peut contribuer à bâtir votre réputation. Prenez le temps de réfléchir à un nom d’expéditeur qui soit le plus reconnaissable possible pour vos destinataires. Il peut s’agir du nom de votre entreprise, d’une personne de votre entreprise, ou même de quelque chose de plus unique. Plus le nom est reconnaissable, moins les destinataires sont susceptibles de marquer l’e-mail comme spam. Le nom d’expéditeur est un élément très important pour établir votre marque.

  12. Vérifiez vos automatisations
    Si vous avez des automatisations activées, faites régulièrement des contrôles de santé. Gardez à l’esprit que certains contacts reçoivent 6, 8, 10 messages par jour, ce qui les incite à tout ignorer, nuisant ainsi à votre réputation d’expéditeur.

  13. N’effectuez pas de test en utilisant la même phrase pour votre objet et pour votre contenu d’e-mail
    Si vous envoyez un e-mail dont l’objet et le corps du message sont très similaires, il aura de grandes chances d’être filtré en tant que spam. (Un exemple serait d’avoir pour objet « ceci est un test », et pour corps de message « ceci est un test » également.) Il vous sera également préférable d’éviter que l’adresse expéditeur utilisée se trouve parmi les adresses destinataire. Le cas échéant, votre e-mail aura de grandes chances d’être marqué comme spam.

  14. Facilitez la possibilité de se désabonner
    Une plainte pour spam est très mauvaise pour votre délivrabilité, mais un désabonnement n’est pas nécessairement néfaste. Il indique simplement que quelqu’un ne veut plus recevoir vos e-mails. Vous devez faciliter la possibilité pour vos contacts de se désabonner, afin qu’ils ne soient pas encouragés à marquer vos e-mails comme spams. Assurez-vous que votre lien de désabonnement est facile à repérer et pensez à mettre un deuxième lien de désabonnement en haut de votre e-mail.

Gardez à l’esprit que votre objectif principal doit être de maintenir une liste de contacts saine, d’envoyer le contenu qu’ils souhaitent vraiment recevoir, de les engager et de les encourager à interagir avec votre campagne. Si vous continuez à vous concentrer sur ces points, vous bénéficierez d’une bonne délivrabilité.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 13 sur 17

Have more questions? Submit a request

Start free trial