Création d’un parcours d’automatisation

Dans cet article, nous aborderons les étapes de création d’une automatisation de zéro. Dans cet exemple, nous vous montrerons comment construire une automatisation qui envoie un e-mail de bienvenue après qu’un contact rejoint une liste et étiquette le contact en fonction de la manière dont il a interagi avec votre e-mail.

Ces tags sont utiles pour commencer (ou terminer) d’autres automatisations, créer des segments de contacts et rassembler des données à des fins analytiques.

Cet article est à lire si vous débutez dans l’automatisation du marketing. Nous l’avons rédigé de manière à ce qu’il soit aussi détaillé que possible et avons expliqué les raisons pour lesquelles nous suggérons les étapes ci-dessous de manière à ce que vous puissiez comprendre comment associer divers déclencheurs, actions et logiques pour créer des flux de travail automatisés.

Créer une nouvelle automatisation

1. Cliquez sur « Automatisations » pour parcourir la page d’aperçu des automatisations.

2. Cliquez sur « Nouvelle automatisation » pour afficher la fenêtre modale du menu d’automatisation.

3. Cliquez sur « Démarrer de zéro », puis sur « Continuer » en bas de la fenêtre modale :

Ajouter un déclencheur de démarrage

Nous pourrions commencer cette séquence de nombreuses façons, mais dans cet exemple, nous vous montrerons comment démarrer cette automatisation dès qu’une personne est ajoutée à une liste.

Pour mettre cela en place :

1.  Cliquez sur le déclencheur « S’abonne à une liste », puis sur « Continuer ».

2. Ensuite, choisissez la liste du menu déroulant qui commencera l’automatisation. Dans cet exemple, nous allons choisir la « liste de diffusion principale ».

Puisque nous pourrions utiliser plusieurs formulaires pour ajouter des personnes à la liste de diffusion principale, il est logique de commencer cette automatisation lorsqu’une personne est ajoutée à cette liste au lieu de mettre en place des déclencheurs différents pour chaque formulaire.

3. Pour empêcher les contacts de redémarrer cette automatisation, ce qui impliquerait la réception du même message à plusieurs reprises, assurez-vous que cette action de déclenchement est configurée pour s’exécuter « Une fois ». (Cette option devrait être sélectionnée par défaut.)

« S’exécute une fois » signifie qu’un contact entrera uniquement dans votre automatisation une fois par le biais d’un déclencheur spécifique, quel que soit le nombre de fois qu’il remplit les conditions de déclenchement.

« S’exécute plusieurs fois » signifie qu’un contact entrera dans votre automatisation par le biais d’un déclencheur spécifique à chaque fois qu’il remplira les conditions de déclenchement.

4. Pour terminer la configuration de ce déclencheur, cliquez sur « Ajouter un démarrage ».

Envoyer un e-mail de bienvenue

La meilleure pratique consiste à envoyer un e-mail de bienvenue à un nouveau contact immédiatement après qu’il se soit inscrit à votre liste. Les e-mails de bienvenue ont tendance à avoir parmi les taux d’ouverture et de clics les plus élevés, c’est donc l’occasion pour vous de faire passer des messages importants à votre contact et de lui présenter des appels à l’action importants.

Pour configurer cette action :

1. Cliquez sur l’action « Envoyer un e-mail » contenu dans la fenêtre modale « Ajouter une nouvelle action ». Cette fenêtre modale apparaîtra dès que nous aurons terminé de configurer notre déclencheur de liste « S’abonne à la liste ». 

2. Cliquez sur le lien « Créer un e-mail ».

3. Ensuite, saisissez le nom de l’e-mail dans le champ prévu à cet effet, puis cliquez sur le bouton « Créer »

Ce nom d’e-mail est interne, les contacts ne le verront pas. Nous vous recommandons d’utiliser un nom descriptif qui vous rappellera l’objectif de l’e-mail. Dans cet exemple, nous allons nommer cet e-mail « Message de bienvenue ».

Notez que vous pourrez donner une ligne d’objet à l’e-mail (que vos contacts verront) plus tard.

4. Vous serez ensuite redirigé vers la page « Modèles » sur laquelle vous pourrez sélectionner un modèle de concepteur pour votre message. Remarque sur l’option « Créer de zéro » : vous pouvez utiliser cette option si vous souhaitez utiliser un modèle HTML ou si vous voulez envoyer un e-mail en « Texte seul ».

Dans l’exemple ci-dessous, nous allons utiliser le modèle « e-mail personnel ». Ce modèle est un e-mail orienté texte, c’est pourquoi nous aurons suffisamment d’espace pour des messages à but marketing et qui donnent l’aspect d’un e-mail personnalisé, ce qui pour un message de bienvenue provenant d’une personne spécifique de votre équipe comme le PDG est approprié.

Lorsque vous trouvez le modèle adapté à votre objectif, passez votre souris dessus et cliquez sur « Utiliser ce modèle ».

5. Une fenêtre modale apparaîtra et vous donnera la possibilité de modifier les informations sur l’expéditeur et de créer une ligne d’objet pour votre e-mail. Il est possible d’accéder à ces options et de les modifier ultérieurement, ce que vous créez à cette étape n’est donc pas définitif.

Lorsque vous avez modifié les informations sur l’expéditeur et avez ajouté une ligne d’objet, cliquez sur « Continuer ».

Pour notre e-mail, nous l’enverrons depuis mon adresse e-mail, utiliserons mon nom et utiliserons la ligne d’objet : « Bienvenue, voici quelques ressources pour vous… »

Personnaliser l’e-mail de bienvenue

L’éditeur e-mail est assez simple et intuitif. Votre e-mail est divisé en blocs qui peuvent être glissés et déposés.

Pour ajouter un bloc, vous cliquez et le faites glisser depuis la barre latérale et le déposez lorsque vous avez atteint l’emplacement souhaité.

Pour supprimer un bloc, passez la souris dessus et cliquez sur l’icône engrenage, puis sur « Supprimer ceci ».

Lorsque vous cliquez dans un bloc, différentes options de mise en forme apparaissent à la fois au-dessus et dans la barre latérale de droite. Des options différentes existent pour chaque type de blocs, n’hésitez donc pas à consacrer un peu de temps à découvrir chaque bloc et les options mises à votre disposition.

Après avoir personnalisé le texte et formaté l’e-mail, cliquez sur le bouton « Suivant » dans le coin supérieur droit de l’écran. Vous serez redirigé vers la page « Résumé de la campagne ».

Consultez la page Résumé de la campagne

Depuis le « Résumé de la campagne », vous pouvez :

  • Vérifier ou modifier le nom du message, la ligne d’objet, le texte du pré-entête et les informations de l’expéditeur
  • Activer ou désactiver le « Suivi d’ouverture ou de lecture »
  • Activer ou désactiver le « Suivi de lien »
  • Activer ou désactiver le « Suivi de réponse »
  • Activer ou désactiver le suivi « Google Analytics »
  • Envoyer des e-mails de test aux autres membres de votre équipe ou à vous
  • Afficher des aperçus de votre message
  • Consulter les notifications de problèmes potentiels avec votre campagne qui pourraient déclencher des filtres antispam

Si vous avez placé une sorte d’appel à l’action, activez le « Suivi de la réponse ». Pour ce faire, cliquez sur le commutateur pour le mettre en position « Actif ». De cette manière, nous pouvons utiliser la réponse pour rassembler des données sur l’engagement de nos contacts ainsi que sur l’efficacité de la campagne.

Découvrez en plus sur le suivi des réponses ici.

Cliquez sur « Terminer » en haut de la page.

Ajout d’une condition « En attente »

Nous devons désormais planifier un peu les choses. Je souhaite utiliser une condition « Si/Sinon » pour diviser les contacts en fonction de cette automatisation. S’ils ont ouvert l’e-mail, je souhaite qu’ils reçoivent un tag indiquant qu’ils l’ont ouvert. S’ils ont cliqué sur le lien contenu dans l’e-mail, je souhaite les étiqueter de cette manière. Et s’ils ne l’ont pas ouvert ni cliqué sur un lien, je souhaite les étiqueter en conséquence. Mais, je ne peux pas simplement ajouter la condition « Si/Sinon », car elle enverra l’e-mail et vérifiera immédiatement qui l’a ouvert et a cliqué sur le lien. Personne n’aurait le temps de l’ouvrir ! C’est pourquoi les conditions « En attente » sont si utiles. Grâce à elles, vous pouvez donner à vos contacts du temps pour réaliser votre comportement cible, quel qu’il soit, avant de passer à l’automatisation. Dans ce cas, je vais donner à mes contacts une semaine pour ouvrir l’e-mail, mais, grâce à la condition « Attendre que… », l’automatisation sera réalisée dès qu’ils auront cliqué sur le lien.

Pour ajouter une action En attente :

1. Cliquez sur « Conditions et Flux de travail » situé dans le menu de droite.

2. Faites glisser l’action « En attente » et déposez-la en dessous de « Envoyer un e-mail ». Vous pouvez également cliquer sur le nœud (+) en dessous de l’action Envoyer un e-mail pour ajouter une étape d’attente.

3. Après avoir mis en place la condition « En attente », une fenêtre modale s’affichera et vous donnera la possibilité de choisir entre attendre une période de temps spécifique ou attendre que certaines conditions soient remplies. Notez que si vous choisissez la fonction « Attendre… jusqu’à ce que certaines conditions soient remplies », vous aurez toujours la possibilité de préciser une limite de temps spécifique comme « Attendre sept jours OU jusqu’à un clic sur le lien contenu dans l’e-mail, puis passer à l’automatisation ».

Dans notre cas présent, l’option « Attendre… jusqu’à ce que certaines conditions soient remplies » est la plus logique, car nous pouvons procéder à l’automatisation dès la réalisation du comportement cible.

4. Après avoir cliqué sur « Attendre… jusqu’à ce que certaines conditions soient remplies », l’éditeur des conditions vous sera proposé et vous permettra de préciser les conditions que vos contacts doivent remplir.

Je fixe mes conditions sur « Actions > A cliqué sur un lien » dans l’« e-mail de bienvenue » et sélectionne un des liens que j’ai utilisés dans mon e-mail.

Après avoir défini la condition, je clique sur « Enregistrer ».

5. Il vous sera à présent demandé combien de temps les contacts doivent attendre ici s’ils n’ont pas cliqué sur le lien. Sept jours devraient leur laisser suffisamment de temps pour ouvrir l’e-mail. S’ils ne l’ont pas fait à ce moment-là, je suppose qu’ils ne sont probablement pas très intéressés et que le message se trouve tellement loin dans leur boîte de réception qu’ils ne l’ouvriront probablement jamais.

Cliquez sur « Aucune limite de temps » pour afficher l’option « Jusqu’à », puis sur « Jusqu’à » et définissez le temps d’attente, puis cliquez sur « Enregistrer ». Vous êtes libre d’ajuster ce temps à la hausse ou à la baisse en fonction de ce qui vous semble le plus logique.

Ajouter des conditions « Si/Sinon »

Maintenant que nous avons donné à nos contacts suffisamment de temps pour interagir avec le message que nous avons envoyé, divisons-les en fonction de ce qu’ils ont fait et n’ont pas fait et appliquons des tags que nous pouvons utiliser pour démarrer d’autres automatisations, créer des segments et à des fins d’analytique.

1. Cliquez sur le bouton « + » en dessous de l’action « attendre » pour ajouter une action « Si/Sinon » ou faites-la glisser et déposer depuis la barre latérale.

2. Une fenêtre modale apparaîtra vous demandant « Comment aimeriez-vous diviser cette automatisation ? » et vous pourrez alors préciser les conditions à l’aide de la même interface que nous avons utilisée pour créer les conditions « Attendre jusqu’à… ».

J’ai défini mes conditions sur « Actions > A cliqué sur un lien » dans le « Message de bienvenue » et ai fourni le lien dans l’outil Action Split. Cliquez sur « OK » pour enregistrer les conditions.

Notez que l’action « Si/Sinon » a créé une fourche dans votre automatisation :

3. Selon que votre contact remplit les conditions que vous avez fixées ou non, il continuera sur le chemin « Oui » ou « Non ».  

Sous le chemin « Oui », qui sera le chemin suivi par les contacts ayant cliqué sur le lien de votre appel à l’action, ajoutons une action pour « Ajouter un tag ».

Pour ce faire, cliquez sur le bouton « + » ou faites-glisser et déposer l’action « Ajouter un tag » sur le chemin « Oui ».

4. Inscrivez le nom du tag dans le champ prévu à cet effet et cliquez sur « Enregistrer ». Dans cet exemple, nous allons utiliser le tag, « Clic sur le lien de l’appel à l’action dans l’e-mail de bienvenue ».

Le tag que vous appliquez peut être long et descriptif ou court et codé. Nous vous recommandons d’utiliser une convention de dénomination cohérente pour vos tags et de les noter dans une feuille de calcul afin d’éviter que vous ne vous retrouviez dans des situations où vous ne parvenez plus à vous souvenir de la signification d’un tag ou des raisons pour lesquelles vous l’utilisez.

5. Nous souhaitons désormais appliquer un tag si un utilisateur a ouvert l’e-mail (mais n’a pas cliqué sur le lien d’appel à l’action). Dans le chemin « Non », ajoutez une autre action « Si/Sinon ». Définissez les conditions sur « Action > A ouvert », puis sélectionnez le nom que vous avez donné à votre e-mail :

6. Dans le chemin « Oui », ajoutez une action à « Ajouter le tag » et étiquetez-le en tant que « Message de bienvenue ouvert ».

7. La condition « Non » contiendra les contacts qui n’ont pas ouvert l’e-mail ET qui n’ont pas cliqué sur le lien d’appel à l’action (parce que nous avons déjà séparé ces contacts).

Ajoutez une action à « Ajouter le tag » et étiquetez-le en tant que « Ne s’est pas engagé avec le message de bienvenue » ou un autre message du genre :

Nous disposons désormais d’une automatisation qui envoie un e-mail de bienvenue et/ou une incitation à l’opt-in immédiatement après que quelqu’un a rejoint votre liste. En fonction de la manière dont nos contacts interagissent avec l’e-mail, nous leur attribuons un tag. Ce tag peut être utilisé pour commencer d’autres automatisations. Par exemple, vous pouvez créer une automatisation qui commence lorsque vous ajoutez le tag « Clic sur le lien d’appel à l’action dans l’e-mail de bienvenue ». Cette automatisation pourrait attendre un certain temps et ensuite, s’ils n’ont pas procédé à un achat ou ne sont pas allés plus loin dans votre entonnoir, vous pourriez leur envoyer un e-mail de rappel qui utilise un angle différent pour les motiver. Ainsi, vous pouvez créer des automatisations qui utilisent les données collectées d’autres automatisations pour créer un suivi qui s’adapte au comportement de vos contacts.

Pour améliorer cette automatisation

Vous pouvez :

Ajouter une action pour augmenter le score de vos contacts lorsqu’ils interagissent avec vos messages. Augmenter leur score de contact ou de client potentiel s’ils ouvrent des e-mails et cliquent sur des appels à l’action spécifiques.

Envoyer différents messages de suivi aux personnes qui n’ont pas cliqué sur le lien et aux personnes qui n’ont pas ouvert l’e-mail. Nous vous conseillons d’utiliser un contenu différent, car dans le cas contraire, cela pourrait agacer vos contacts. Nous vous conseillons également de ne pas effectuer un suivi indéfiniment jusqu’à ce qu’ils fassent ce que vous souhaitez. Si vous leur avez donné 2 ou 3 opportunités et qu’ils n’y ont pas donné suite, cela montre clairement qu’ils ne sont pas intéressés et que vous feriez mieux de ne pas les contacter au lieu de continuer à les importuner et à accumuler des plaintes pour spam et des taux d’interaction avec les e-mails faibles (que de nombreux FAI tiennent compte dans leur délivrabilité).

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 21 sur 21
Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande